L’instant est solennel : J’ai achevé la dernière nouvelle du recueil la nuit passée, il ne me reste plus qu’à écrire l’épilogue (ce qui je pense ne me prendra pas beaucoup de temps) ainsi que le contenu de la 4ème de couverture. Sans oublier une tâche incontournable, le choix de l’illustration pour la première de couverture.

Ah cette illustration ! Un exercice beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Cette image est censée donner le ton du contenu qu’elle présente mais que faire lorsque le livre ne comporte pas une mais douze histoires différentes ? Dans mon cas, ces histoires ont un détail en commun : Elles mettent toutes en scène une personne recevant un pouvoir particulier de la part d’Espoir. Espoir qui s’amuse à observer les résultats de ces expériences… Cette trame de fond permet plusieurs pistes.

J’ai passé beaucoup de temps à chiner les banques d’images libres de droit du web afin de trouver la photo parfaite pour illustrer tout ce fourbi. Contrairement à mon premier roman Saphyra, je n’ai pas eu le gros coup de cœur mettant instantanément un terme à cette fastidieuse besogne. J’ai mis de côté tout un paquet de photos pouvant faire l’affaire puis je l’ai épuré jusqu’à en garder 4 assez différentes.

C’est maintenant que vous entrez en scène. Si le cœur vous en dit (je ne doute pas de cela 😉 ), vous allez pouvoir m’aider à effectuer ce choix difficile en me donnant l’image que vous pensez la plus adaptée à mon futur ouvrage. Les voici :

Je ne les commente pas pour éviter d’influencer votre inconscient. De plus, ne tenez pas compte de la médiocre qualité de l’image ni du positionnement (et de la taille) du titre. J’ai fait au plus vite, je travaillerai bien entendu ces éléments une fois le choix arrêté.

A vous de jouer chers amis lecteurs, je compte sur vos commentaires 😉