Ça y est, je me suis lancé ! J’ai réalisé ma première bande dessinée. Bon, ce n’est qu’un comic strip de 3 images, mais il m’a pris plusieurs heures. Si vous êtes trop impatients de voir le résultat, vous pouvez scroller jusqu’en bas de l’article mais si j’étais vous, je me préparerais psychologiquement avant de foncer tête baissée. 😀

Cela surprendra très certainement ceux qui me connaissent : Avant de me lancer dans l’écriture de mon premier livre, j’avais plutôt envie de partir dans la bande dessinée. Seulement, un obstacle de taille se dressait devant moi, et non des moindres : Je suis nul en dessin ! Nul de chez nul, j’ajouterai même que je suis archi-nul ! (Ce que vous constaterez aisément plus bas dans cette page) Cela n’a jamais été mon truc de m’amuser à griffonner, en classe ou ailleurs. Non, je n’ai jamais eu ce réflexe. De même que je ne me suis jamais extasié devant la finesse de certains dessins. Mais alors, pourquoi m’intéresser à la BD si le dessin ne m’a jamais fait tellement d’effet ? Mais c’est vrai cela ? Pourquoi mes très chers lecteurs ? C’est stupide…

Tâchons d’y répondre. Je dois d’ailleurs commencer par préciser que je parle ici de BD comiques. J’ai grandi entouré d’Astérix, Tintin, Lucky Luke et certains de leurs confrères… Astérix (de l’époque des textes de Goscinny) était de loin mon préféré car il me faisait rire. Puis plus tard, j’ai découvert et apprécié Snoopy et Le Chat. Un style d’humour efficace, du dessin plutôt grossier accompagné de textes percutants. C’est là où les pères Schulz et Geluck sont forts, c’est qu’ils n’ont pas besoin d’une technique (de dessin) monstrueuse pour pondre de superbes pièces. Dans leur cas, le dessin accompagne le texte, il permet de vectoriser leurs sketches auprès d’un lectorat plus difficile à conquérir, ce lectorat (dont je fais partie, je n’ai aucune honte à le dire) qui a besoin d’images pour mieux accepter de lire.

Pour quelqu’un qui aime blaguer et le partager, la BD représente un support d’exception. C’est un projet audacieux pour quelqu’un de nul en dessin. Non, je ne devrais pas le considérer comme un véritable projet. Plutôt une expérience annexe à cette expérience d’écriture. Je sortirai un comic strip de temps à autres, si j’estime qu’ils méritent la peine de sacrifier quelques secondes de votre temps, je les publierai ici, sinon… Et bien sinon rien. 😀

Allez, sans plus attendre, je vous présente mon premier désastre ! N’hésitez pas à me donner votre avis, à part si c’est pour dire que c’est nul, ça, je le sais déjà ! 😉

NB: Vous noterez que j’ai glissé ma signature en bas. Cela m’a procuré le plus grand bonheur de me prendre pour un pro l’espace de 2 secondes.

NB2: Merci à mon padawan pour m’avoir conforté dans l’idée que pour un débutant, la couleur représentait le mal absolu. Vous pouvez le remercier, la conjonctivite patientera.

NB3: Pour mes très chers lecteurs qui l’ignorent, le cactus c’est comme mon animal-totem, enfin plutôt ma plante-totem.