Ah, mon bon vieux padawan ! Oui, notez que pour préserver son anonymat (et sa vie privée de prof) je l’appellerai le padawan tout au long de ce billet. Quelle surprise, mon bon vieux padawan qui se lance dans le blogging. Je suis bien heureux de te voir partager une de tes passions sur la toile. Et quelle passion, le jardinage ! Rares sont les jeunes trentenaires qui s’amusent à faire pousser des végétaux dans leur jardin (encore faut-il en avoir un). Peut-être est-ce pour cela que ta passion m’impressionne.

En tout cas, sache que tu peux d’ores et déjà me compter parmi tes lecteurs réguliers, car le jardinage m’a toujours intéressé… FAUX ! Blague à part, je compte suivre fidèlement cette nouvelle expérience. Non pas car tu joues le jeu de lire Saphyra de ton côté, mais simplement car découvrir un monde pour lequel nous n’avons à l’origine peu ou pas d’affinité devient souvent une partie de plaisir lorsqu’il est introduit par un passionné. La plus pure expérience, celle qui se gagne, celle qui se partage, celle qui se transmet, c’est la vie !

Ah, j’ai oublié de vous prévenir, cet article un peu ‘hors-série’ est effectivement un commentaire d’encouragement dédié à mon padawan pour la tenue de son blog Le jardin d’Oscar. Je vous invite bien entendu à le visiter, ce n’est pas de la publicité (bon en fait si, un peu quand même) mais plutôt un moyen de vous partager une bonne adresse. Voyez-vous, le padawan est la quintessence même du bon gars. Si je devais le décrire en un seul mot, j’hésiterais longtemps entre attentionné, passionné et douceur. Le padawan c’est aussi un ami proche et le futur témoin de mon mariage. S’il se lance dans quelque chose, inutile de vous préciser que le résultat sera de qualité.

Reprenons mon cher padawan. Tu m’as amusé avec l’indication que j’ai lue dans ton premier article : “Mon jardin est modeste, il ne fait que 115m2.” Alors effectivement, il existe des jardins plus grands que le tien, mais tu dispose tout de même d’un jardin qui fait 115m² de plus que le mien. Je n’irai pas dire que je t’envie, ce serait idiot, mais tu as tout de même de quoi bien te faire plaisir. Et si en prime le petit Oscar commence à apprécier cet espace, c’est excellent.

J’ai lu aussi, toujours dans ton premier texte: “Que dire sans paraître trop bête…?” Et bien, tu peux absolument tout dire sans paraître bête. Il y a ceux qui se lancent et vivent l’expérience et il y a les autres, les malheureux. Tu as raison de te lancer là-dedans et je te soutiens à 100 %. N’aie jamais peur d’écrire ce qui te fait plaisir. J’ai appris une leçon il y a peu de temps (concernant le domaine artistique). Peut-être la connais-tu déjà : Quand quelqu’un agit dans l’unique but de plaire aux autres, il se plantera la grande majorité du temps car il fera quelque chose qui ne lui ressemble pas. Il faut avant tout agir pour toi, pour te faire plaisir, c’est la meilleur des façons. Ce que – d’une certaine manière – tu as déjà commencé à faire.

Tu as certainement réfléchi à un plan sur la façon dont tu vas aborder tes sujets. Tu sais par ailleurs sans doute déjà quels sujets tu aborderas. Je vais quand même me permettre de te faire ma petite commande personnelle, libre à toi d’en faire ce que tu veux. Je serais assez intéressé de lire des articles de ton crû sur ces sujets : “Comment as-tu attrapé ce virus du jardinage et quel rôle ce loisir a-t’il dans ta vie ?” “Tu parles d’expérimenter des choses dans ton jardin, quel type d’expérience ?” (Tu m’en avais déjà parlé mais cela me plairait de le lire sur ton blog) “Ton point de vue sur les abeilles ?” (cette question est motivée par ce passage qui m’intrigue: “Elle peut être un peu envahissante mais les abeilles en raffolent quand elles sortent de leur hibernation.”) et bien entendu “Que pense Oscar de tout cela ?”, une question de la plus haute importance !

Sur ce, bon courage et bonne continuation à toi mon cher padawan. 🙂