Cela ne fait que trois jours et une quarantaine de livres ont déjà trouvé preneur, c’est encourageant. C’est assez amusant de constater une certaine émulation autour de cette expérience somme toute assez inhabituelle au sein de mon cercle familial et amical. Oui, car il est évident que pour le moment ces fameux “preneurs”, ce sont eux: Famille et amis. La nouvelle de la sortie de Saphyra a également été l’occasion parfaite pour échanger de nouveau avec certaines bonnes personnes que le temps a tendance à éloigner.

Un tout premier livre amène son lot de premières fois. Pour la première fois, je dédicace et… j’avoue avoir honte car mon écriture est -n’ayons pas peur des mots- dégueulasse ! Sur ce coup là, je ne peux y échapper en passant par le biais de mon ordi, non non, je dois écrire à la main, tout ce que j’ai toujours détesté depuis toujours. Mais je dois passer par là, alors je fais comme toujours, j’écris en lettres capitales pour atténuer l’horreur, ce qui n’améliore pas beaucoup les choses. Bon à côté de cela, il y a cette découverte du contenu de la dédicace. Que dire ? Parfois il y aurait trop de choses à dire, parfois pas assez, parfois on ne peut pas se permettre de dire… ce n’est finalement pas si simple, surtout si on veut varier les plaisirs, après tout l’intérêt est d’écrire quelque chose de personnel, d’unique.

Viennent également les questions, sur le contenu du livre : “Pourquoi Axel ?” “Pourquoi Morgan ?” “C’est quoi Saphyra ?”, (je m’amuserai à vous apporter les réponses aux questions qui reviennent souvent dans un autre article) ou autour : “Comment as-tu fait pour pouvoir le publier ?” “Ca coûte cher à produire ?” “Comment comptes-tu le distribuer ?”… Cette dernière question est comique dans le sens où je me pose moi-même cette question en ce moment. C’est une nouvelle aventure pour moi et je découvre tout le processus de création/publication/promotion d’un livre de A à Z. Dans mon idée, je préfère écouler tranquillement cette première centaine d’exemplaires et analyser les retours, que je sache si cela vaut le coup de viser un tirage plus important. L’objectif est de proposer une expérience à un lecteur, si cette expérience est médiocre voire nulle, je n’en vois pas l’intérêt (et lui non plus).

Je compte préparer un questionnaire rapide pour mes lecteurs. S’ils souhaitent jouer le jeu, je leur serai très reconnaissant de recevoir leur ressenti au sujet de Saphyra une fois qu’ils l’auront lu.