12. Les visiteurs

Dans la nuit de jeudi à vendredi, à 2 heures du matin. Hugo éprouvait quelques difficultés à trouver le sommeil. A l’aide de son téléphone portable, il se connecta au forum privé des Justiciers Wavrinois. Il fût surpris d’y relever une activité plutôt anormale au vu de l’heure tardive. Huit membres débattaient au sujet d’un tapage nocturne : des jeunes squattaient le fond du parking en face de l’église, ils buvaient et chantaient à tue-tête. Plus les minutes s’écoulaient et plus les chants ressemblaient à des hurlements. Un tapage nocturne en bon et due forme. Panda était…

11. Peau de serpent

Le lendemain vers 17h, dans le cimetière de Wavrin. Fidèle au rendez-vous, La Tige était déjà présent lorsque Réjane pénétra dans l’enceinte du cimetière. Il patientait devant le fameux emplacement sans pierre tombale et accueillit la retraitée d’un sourire sincère. Il ouvrit la bouche dans le but d’échanger quelques mots mais le son de chasse d’eau synonyme de démarrage de l’émission retentit. Son regard se tourna alors vers le sol pour y porter toute son attention. Réjane s’en amusa. Elle connaissait déjà le déroulé de cette diffusion spéciale : Nathan et elle en avaient convenu ensemble….

10. Port à sec

2 semaines plus tard, mardi soir chez Réjane et Edmond. Toujours aussi apathique depuis la découverte du cancer de son épouse, Edmond ne daigna pas décrocher le téléphone. Cela faisait pourtant une bonne vingtaine de secondes que les sonneries se succédaient. Les yeux du retraité étaient rivés sur la télévision, le flot d’images l’avait rendu hermétique aux sollicitations de ses contemporains. Réjane céda une fois de plus. Elle déserta la cuisine pour saisir le combiné placé à portée de bras d’Edmond. Habituée, elle s’abstint de soupirer pour mieux s’intéresser à ce coup de fil. Elle…

9. Échange de lit

10 jours plus tard, un vendredi, dans le parc de la Deûle. Le trio d’adolescents s’était réuni pour la première fois depuis l’anniversaire d’Hugo. Le couple que celui-ci formait avec Mélissa semblait toujours d’actualité. Cependant, Nathan ressentait comme un hic entre les tourtereaux. L’attirance était encore présente, mais la flamme n’était plus aussi vive. Un malaise dont il pensait connaître l’origine s’était immiscé dans leur histoire. « C’est toujours sympa de revenir ici, s’exprima Nathan. Cela rappelle le bon vieux temps où nous partions à l’aventure. Tu t’en souviens Hugo ? Nous appelions cela partir à l’aventure,…

8. Le boulanger charitable

Mercredi suivant vers 17h30, sur le parking du cimetière. A l’instar de la semaine précédente, Réjane patientait bien sagement devant les toilettes préfabriquées bleues. La chasse d’eau, signal de la fin de l’émission hebdomadaire de Nathan retentit. Cette fois-ci, le garçon ne fut nullement surpris de découvrir la retraitée en ouvrant la porte. Bien au contraire, il l’avait prévu, c’était l’heure de leur rendez-vous. « Bonjour le mort anonyme, j’ai adoré le programme du jour, félicita Réjane. Tout particulièrement ton histoire sur la sauce servie à la cantine élaborée à partir d’eau de la Deûle. Tu…

7. L’œuf de Pâques

Le lendemain, samedi soir, à la salle paroissiale. La surprise avait été totale. Hugo s’était préparé à fêter dignement ses 18 ans, mais chez lui et en présence de sa famille. Ses parents en avaient décidé autrement : ils avaient réservé une salle, mis toute la bande de copains de son lycée dans le coup, et loué les services d’un DJ. Tous les éléments étaient réunis pour combler le jeune homme. Même si la majeure partie de la population présente dans la salle était composée d’adolescents, l’assemblée comptait également des membres de la famille d’Hugo, dont…

6. Archi-bête

Dans la nuit du vendredi au samedi suivant.             Cela faisait plusieurs jours que le forum privé des Justiciers Wavrinois était en effervescence. Internet avait la faculté de catalyser les échanges entres passionnés, lorsqu’ils avaient du temps à y consacrer. Ici, c’était le cas de l’intégralité de ses membres. Il était question de leur première sortie, de leur première action d’éclat et cela galvanisait le groupe. Sur leur espace de discussion, aucune identité n’était révélée. Même si certains membres se connaissaient dans la vie de tous les jours, au sein des Justiciers, il était obligatoire…

5. La braguette du sorcier dyslexique

Mercredi suivant vers 17h30, au cimetière de Wavrin.             Réjane venait de quitter La Tige. Ce dernier était par ailleurs surpris de voir la retraitée s’orienter vers la sortie du cimetière alors que l’étrange émission de radio d’outre-tombe n’était pas encore totalement terminée. Il haussa les épaules, puis ses sourcils retombèrent pour mieux se reconcentrer sur la voix grave du mystérieux animateur. Très rapidement, il ne prêta plus la moindre attention à ce qu’il pouvait bien se passer aux alentours.             De son côté, Réjane se dirigeait vers un box…

4. Un peu de Molière

Samedi matin suivant à 11 h, dans la chambre de Nathan.             Cela faisait plusieurs fois que la sonnerie de son téléphone portable retentissait. L’adolescent n’avait jusqu’alors daigné répondre : il souhaitait profiter de sa grasse matinée. Il avait passé une grande partie de la nuit sur son ordinateur, un de ses grands loisirs. Il n’avait pas pour habitude de recevoir de sollicitations via son terminal mobile mais il n’avait pas encore l’esprit assez clair pour se rendre compte de ce fait – pour lui – peu ordinaire. Des bips annonciateurs de SMS se mêlaient à…

3. Forteresse luminescente

Quelques instants plus tard, au cimetière de Wavrin. La Tige conférait le même effet à Réjane qu’aux gamins wavrinois. Cela, en dépit de sa récente soixantaine. Elle était intriguée par cet individu aussi singulier. D’autant plus qu’à ce moment précis, elle ne comprenait pas ce qu’il racontait. De quelle émission voulait-il parler ? Il semblait enjoué, son sourire contrastait avec la mine solennelle des visiteurs arpentant habituellement les allées de ce lieu de recueillement. La retraitée leva le menton et observa l’homme en noir dans les yeux. Elle tenta de déceler le moindre indice mais rien…